Vous reprendrez bien une cuillerée de courage ? hover background

avr 24
2012

Le comble du stress

J’ai lu il y a quelques semaines « le petit traité de vie intérieur de Frédéric Lenoir ».  J’ai laissé mijoter, tant ce livre est un concentré d’inspirations pour attirer à soi une vie douce et heureuse, en toute simplicité. Ce dont je me rappelle tout particulièrement c’est ce paragraphe qui explique que par le passé,  nous avions des excuses puissantes pour ne pas nous réaliser : la pression religieuse, sociale, politique, voire l’oppression ou la pauvreté extrême.

Aujourd’hui les circonstances ont évolué, chacun sait de mieux en mieux que nous avons le choix, nous pouvons décider de nos vies, nous pouvons oser suivre nos rêves.
Et  finalement cela en devient extrêmement stressant ou angoissant. Il est moins aisé d’accuser l’autre de ses échecs, d’attendre la chance, de rester en coulisses pour critiquer le spectacle qui se joue. Cette opulence de choix, cet océan des possibles devient une cause majeure de paralysie : la difficulté à s’engager, la peur de se tromper se fait régulièrement sentir… Parfois nous donnerions beaucoup pour que quelqu’un nous prenne par la main et nous emmène là où nous pensons que la vie exprime ce qu’elle a de plus léger et exaltant : ailleurs !

Etre responsable de son bonheur n’est pas si confortable…

D’autant plus que chacun ne naît pas avec la même facilité à trouver son bonheur. Je me suis reconnue parmi celles et ceux, qui doivent faire un travail sur eux-mêmes pour retrouver leur nord. Je connais aussi des personnes qui ne verront jamais un psy, ou autre, et qui ont cette sérénité, cette évidence du sel de la vie : rencontrer l’autre avec simplicité, être soi, être utile, être joyeux, collaborer à des projets collectifs… C’est ainsi.

Avoir à travailler sur soi n’est pas une plaie ou un handicap, c’est une conscience que les choses peuvent aller mieux, que certaines vérités qui se sont imposées à nous n’en sont pas. Travailler sur soi se vit bien souvent comme une lutte, alors que fondamentalement, c’est une réconciliation.

J’ai trouvé dans ce petit traité de vie intérieure une belle synthèse des repères à expérimenter pour laisser émerger en nous la sérénité comme d’autres l’ont déjà fait. J’ai souri au chapitre « la règle d’or » car c’est la seule chose que j’avais retenu depuis petite de mes cours de catéchisme, et que je garde au chaud près de mon coeur, comme une boussole : « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ». C’est tout simple, mais quand d’autres repères n’ont pas ou plus de points fixes ou solides pour guider notre vie, celui-là le sera encore longtemps.

Je vous laisse découvrir ce joli livre,  et son auteur : Un parcours atypique et encourageant car il réussit à incarner cette sérénité, de celui qui a sa place, ni plus, ni moins, en toute imperfection !  ( Cliquez sur l’image de la couverture du livre pour en savoir plus )

 

petit traité de vie intérieure

Le courage d’être vulnérable

Si comme moi vous avez endossé une carapace solide, pensant qu’il fallait se préparer à lutter sans cesse dans la vie, à rester « forte » devant l’adversité, j’aimerais partager avec vous 2 vidéos de Brené Brown. Peut-être les connaissez-vous déjà, car elles sont des best-sellers.

Mais les revoir est tellement riche. Une nouvelle écoute révèle toujours des messages supplémentaires et aide à fissurer jour après jour la carapace.  J’ai vu la 1ère de ces vidéos à l’automne dernier, et j’étais heureuse de voir expliquer les relations humaines de cette façon. Céline Boura l’a rediffusé il y a peu pour nous dire à quel point cette prise de parole de Brené Brown incarnait la magie de l’authenticité… le pouvoir de la vulnérabilité. Une 2ème vidéo vient de paraître, la suite…

Tout ce que je pourrais dire sur ces vidéos est superflu, je vous invite à les regarder, à écouter ce qu’elles peuvent changer dans votre vie.
Vous en saurez plus sur ces notions abstraites par nature  :  « être soi », « oser », « avancer avec courage »… afin de semer des graines de réalité dans votre vie une fois que la vidéo se sera arrêtée…

I am enough

Bonne lecture ! et revenez me dire si vous en avez envie, ce que vous avez retenu, ce qui vous a touché, ce que vous décidez de faire à la suite des ces écoutes… si cela vous encourage en quoique ce soit.

Pour ma part, ce blog est le fruit de cette envie d’être soi, et d’entrer en relation avec vous, vraiment. C’est une joie réelle ! Je remercie toutes celles ou ceux qui me lisent, je vous souhaite une magnifique journée. Au plaisir de faire votre connaissance un jour ou l’autre !

Si vous regardez ces vidéos, vous comprendrez pourquoi je vous dis de tout mon coeur :  « moi aussi » !

Vous pouvez sélectionner un sous-titrage en français…

Vidéo 1 : le pouvoir de la vulnérabilité

brene brown video TED en français

Vidéo 2 : Ecouter la honte

brené brown video TED
Crédits photos : Natalia klimova (Witanddelight.tumblr) Frédéric Lenoir, Brené brown, Ted, google.com.au

6 commentaires

  1. Aurélie Perles de Voyages
    avril 24th, 2012 17:02

    Elise c’est toujours un plaisir de te lire !
    J’ai lu il y a déjà quelques temps le livre de Frédéric Lenoir…il m’avait parlé mais je crois que je devrais le relire…
    Et accepter de se faire aider est une preuve de vulnérabilité tellement agréable finalement…je l’ai décidé il y a quelques temps aussi ! un travail sur moi ! ;o)
    Merci Elise !

    Répondre

    • Elise
      avril 24th, 2012 22:54

      La sagesse en somme ! le travail sur soi est une voie royale pour se sentir vivant …
      Merci à toi Aurélie

      Répondre

  2. Yves
    avril 24th, 2012 17:02

    Ah oui, il y a quelques vidéos comme ça que je visionne presque une fois par mois…

    Le pouvoir de la vulnérabilité en fait partie. Elle géniale celle là. On devrait la donner aux futurs bacheliers tiens… voire même avant.

    Merci pour ce bel article Elise,

    Vous lire est un vrai bonheur, surtout quand on sait comme moi que vous croyez profondément dans ce que vous écrivez.

    A très bientôt,

    Yves

    Répondre

    • Elise
      avril 24th, 2012 23:06

      Vous aviez aussi vu la 2ème vidéo, Yves ?

      En vous lisant j’ai envie de rajouter que la règle d’or vaut aussi dans l’autre sens : faîtes aux autres ce que vous voudriez que l’on vous fasse. Aussi je vous réponds que de mon côté j’adore vraiment vous lire, ici et sur votre blog ! Au plaisir de vous recroiser !

      Répondre

  3. Yves
    avril 25th, 2012 17:29

    Et votre TED c’est pour quand ? Plus sérieusement, non, je ne l’avais pas vue… Et ça remet les idées en place, c’est le moins que l’on puisse dire :)

    On en reparlera si vous voulez 😉

    Répondre

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *