Une histoire d’Amour ? hover background

jan 03
2014

Peut-être avez-vous remarqué la petite phrase qui accompagne souvent ma marque Heuliad : « une histoire d’Amour », avec un grand A …

Une crème, une marque, un blog, quel rapport avec une histoire d’Amour ?

Un marketing « cucu » ?

J’ai beaucoup réfléchi à cette petite phrase, je ne sais pas si elle sera toujours la mieux placée pour donner l’esprit de la marque mais je lui donne un sens aujourd’hui qui mêle humour et philosophie, 2 thèmes que j’aime beaucoup. Cette phrase  offre une 1ère impression un peu romantique ou fleur bleue, naïve ou rêveuse qui recèle en fait de bien des trésors. J’assume cette 1ère impression parce que c’est toute mon histoire, et mon cheminement à présent. Je veux dire par là que si il y en a une qui a cru très fort au prince charmant, aux histoires d’Amour déchirantes, passionnantes, attachantes, sensibles, c’est moi !

Je ne crois plus au Prince Charmant mais je l’écris avec une sagesse bienheureuse, pas dans le sens d’un dépit ou d’une amertume inconsolable. Je fonds par contre toujours devant les comédies romantiques, les américaines tout particulièrement, il  serait trop destabilisant de renoncer à tout en même temps, vous ne croyez pas ?

(Entre nous : La dernière comédie romantique vue et aimée cette semaine !)

 

Anecdote

J’ai eu l’occasion de parler avec un entrepreneur de haut vol quand j’ai lancé la fabrication des premiers flacons Heuliad en juillet dernier.  Il participe à plusieurs comités de direction notamment chez L’Oréal et c’était un échange très drôle car il avait visité mon site et notamment un article qui a un paragraphe intitulé « Je veux être une actrice pour de vrai », il s’est moqué gentiment de moi en me disant que je faisais comme chez L’Oréal, que les directeurs marketing de chez L’Oréal faisaient en sorte de créer ce même discours autour de l’épanouissement des femmes, de mettre en scène un univers de mots, d’images qui font rêver -de symboliques « cucu » si je lis entre les lignes de sa pensée-…

Je lui ai fait remarqué que oui! c’était à mon sens le minimum d’afficher l’idée que je travaille pour le bien-être des femmes, bien au delà de l’application d’une crème, je les accompagne à ma façon pour mieux se connaître et se faire confiance.  Pour moi ce n’est pas du rêve de faire en sorte de vivre une vie heureuse, de goûter et d’apprendre les plaisirs terrestres, de toucher du doigt le sens de la vie et de notre vie. C’est la moindre des choses …

Je ne suis pas la seule à parler de ces notions, mais si je me suis donnée la peine et le challenge de créer ma gamme c’est parce que je trouve que chez L’Oréal entre autre, il y a un fossé majeur entre le discours et la qualité des produits. J’ai crée ma gamme parce que j’étais en quête de cohérence entre mes recherches sur le bien-être, la peau et la création de ma petite entreprise. Là dessus il me répond avec une pirouette : « Oui, mais eux ils en vendent ! », sous entendu qu’importe la cohérence, pourvu qu’on fasse des ventes !

C’était assez drôle n’est ce pas ? Je l’ai très bien pris car je viens de commencer l’aventure Heuliad alors je ne sais pas encore si je vais en vendre beaucoup, autant que L’Oréal c’est vrai que c’est un énorme challenge.  Mais là, ici et maintenant,  comme je suis heureuse d’avoir osé tenté cette création, que j’ai confiance dans la cohérence du fond et de la forme que j’ai souhaité distiller dans mes produits, je reste enthousiaste !

La voie de l’amoureux

Je vous disais que je ne croyais plus au prince charmant… j’ai appris à croire à l’amour, au travail du soi, aux pouvoirs magiques que nous possédons pour créer des relations à la hauteur de nos espoirs, j’ai appris (et suis encore largement débutante !) à construire AVEC l’autre, à écouter, à me remettre en question, bref à être actrice de mes relations aux autres. Autrement dit j’ai renoncé (ouf!) à attendre de rencontrer un amoureux abouti, parfait, qui me sauverait de mon désespoir infini par un beau matin d’été sur son cheval blanc !

Alors la petite phrase « Une histoire d’Amour » est là pour rappeler à notre bon souvenir que la vie sous toutes ses coutures, notre bonheur, nos échecs, nos soucis sont toujours des questions (de manque) d’amour. Quelque soit nos enfances et nos histoires personnelles, il est toujours le moment de prendre soin de cette énergie fondamentale dans nos vies. Tous les chemins mènent à Rome alors pourquoi résister à l’appel de Rome, de l’amour !

J’ai eu connaissance il y a quelques années de  la philosophie d’Arouna Lipschitz, fondatrice de la voie de l’amoureux, cela a été une vraie bouffée d’oxygène pour moi et je trouve à présent passionnant de faire le parallèle entre sa philosophie et son application en cosmétique…

Arouna a un parcours impressionnant mais pour résumer : sa première partie de vie passe par le yoga et la fait se rendre en Inde où  elle devient finalement SUAMI (prêtre), elle y a trouvé la paix avec l’aide de maîtres spirituels, heureuse en haut de sa montagne, c’était chouette, une spiritualité nirvanesque, immense mais seule ! Elle s’est décidée à essayer si au milieu des autres elle pourrait toucher ce même nirvana (en se doutant sans doute que non !) mais là est le sel de la vie : tendre au nirvana, ensemble !

Son retour en France est dédié à la philosophie -la sagesse- de la relation aux autres, au sens profond de tout ce qui fait notre vie en société (les rituels, les fêtes, les mots, les croyances, les saisons, la féminité, la virilité…) pour en faire des encouragements et non des freins à notre épanouissement, à notre quête de paix, ENSEMBLE.

Son école a pour vocation d’aider chacun d’entre nous à devenir un bon amoureux, un amoureux de la vie, un amoureux à tout moment, un amoureux accompli, épanoui, expressif et rayonnant… je m’emporte un peu là mais c’est l’idée quand même !

Elle évoque 3 étapes ou stades dans notre vie d’amoureux, amoureuse :

L’amour(eux) PSY

La question de l’amour psychologique commence à se poser quand on commence à avoir une liste d’ex, mais surtout une liste d’échecs amoureux, d’ailleurs un seul échec peut suffire à sonner le glas. On cherche alors dans notre histoire, dans notre environnement, dans nos liens familiaux ce qui a crée l’échec, ce qui a pipé les dés avant même la rencontre de ce futur ex ! C’est souvent le stade où on en veut à son père, sa mère d’avoir tout raté à notre éducation, le stade aussi où on va chez le psy en commençant par tout ce qui n’allait pas chez l’autre (sa mère, son boulot, ses tocs…), mais on finit le plus souvent par savoir où et quand le problème a réellement commencé, pourquoi on rencontre toujours le même type de personnes ( un rejet à l’école, la mort d’un proche mal vécue…) redonnant à l’autre un rôle finalement de révélateur, de déclencheur de schémas de fonctionnement plus anciens.

Arouna Lipschitz raconte alors que si nous arrivions à nous rappeler de la 1ère conversation que nous avons eu avec notre amoureux, nous aurions comme une évidence quel est l’enjeu de cette relation : un amour de réparation, lié à un père absent ou violent par exemple, qui vise à nous redonner une estime de soi, à reçevoir de l’amour pour combler un vide immense. Une relation où on va se perdre à vouloir sauver l’autre, le changer. Dans tous les cas la relation ne réussit pas combler le manque initial, il va falloir aller plus loin, et surtout y répondre par soi-même !

Exemple du quotidien :
Si nous demandons quelque chose à son amoureux et qu’il le prend mal, l’amoureux psy va analyser que l’autre est sous l’emprise de tel mode de pensée, qu’il ne comprend rien !

La morale : Ecoutons nos 1ers échanges avec les autres, ils disent ce qui va nous lier…  La démarche dite  » psy » vise à nous libérer des chaînes du passé, c’est une première étape nécessaire, souvent passionnante, voire douloureuse (pour les proches aussi!).

L’amour(eux) INITIATIQUE

Cet amour là se demande quelle est sa part de responsabilité dans ce qui arrive, quel comportement, mot, ou attitude ont induit telle ou telle situation. Cet amour là peut se confondre parfois avec la notion de culpabilité, ou de prendre soi toute la souffrance de la Terre, mais ce n’est pas son réel positionnement. Il n’est pas question de faute, de pêcher originel à porter sur notre chemin de croix. Il est juste question de réaliser que nous sommes aussi responsables (mais pas coupables !) de ce qui sort de notre bouche, de nos agissements. Cela est rassurant, car là où l’amoureux psy se sent victime des influences extérieures, l’amoureux initiatique commence à saisir qu’il peut changer les choses, jouer sa vie avec de nouvelles règles, apprendre à faire autrement, SI il le décide.

Suite de l’Exemple du quotidien
A nouveau, si nous demandons quelque chose à son amoureux et qu’il le prend mal, l’amoureux initiatique va se demander comment il peut reformuler, comment il peut demander cela à un autre moment, ou en écoutant mieux ce que l’autre souhaite afin de s’adapter mieux pour atteindre in fine la réponse attendue.
L’outil initiatique par excellence est la communication non violente.

L’amour(eux) QUANTIQUE

L’amoureux quantique est encore aux balbutiements dans notre monde actuel, mais c’est un amoureux prometteur pour toucher du doigt la sérénité absolue ! Cet amoureux là prend la vie comme elle vient, et mieux il cocrée avec elle ce qu’il désire. Il s’agit là d’avoir un état d’esprit, des attitudes, de la pensée positive, un bien-être en somme qui ferait que la vie nous offrirait des rencontres, des évènements à la hauteur de ce qui émane de nous.

Cela vous paraît fou ? Oui si on veut… c’est une façon nouvelle de voir les autres, et pourquoi pas en fait ? Elle n’a pas de prétention cette façon de voir la vie : Chacun est libre de corriger ou d’améliorer ce qu’il est , afin d’attirer à  lui ce qui est sur la même longueur d’onde. C’est ce qu’on appelle la loi d’attraction, elle existe depuis la nuit des temps apparemment mais nous n’en avions pris conscience réellement , mis à part via quelques formules : « Aide toi, le ciel t’aidera »!

Cette attitude repose sur la connaissance de plus en plus large de la physique quantique : tout est onde, et fréquence et les fréquences similaires s’attirent, en dehors du temps et de l’espace. Autrement dit vous pouvez avoir la même idée que quelqu’un au même moment, lui en Inde, vous à  Paris… et vous serez attirés par les personnes qui vibrent comme vous.

Cet amoureux là ne remplace pas l’amoureux psy ou l’amoureux initiatique, mais il est riche d’une composante supplémentaire : la confiance et le lâcher-prise !

Pour reprendre notre exemple du quotidien
Si nous demandons quelque chose à son amoureux et qu’il le prend mal, l’amoureux quantique va se dire que sa demande n’est pas en phase avec le moment, avec l’autre, qu’elle n’est pas juste ici et maintenant, et aura confiance en la vie pour que les choses se fassent (ou pas !), autrement si il le faut, que c’est ce qui peut arriver de mieux pour le moment. Le futur nous éclairera sur ce que nous ne comprenons pas toujours sur le moment. Comment rater un train peut être une bonne nouvelle si on rencontre l’homme de sa vie sur le quai de la gare !

Cette façon de voir la vie et la relation pourrait faire penser à un renoncement, à un « je m’en foutisme », une tendance à être indifférent à tout sous prétexte que tout est bien dans le meilleur des mondes…. mais non en fait : c’est vraiment une question de lâcher prise, de confiance que ce qui est, de ce qui EST JUSTE. Cela implique par contre de prendre soin de soi, de faire en sorte d’être au mieux, de recharger ses batteries dans la nature ou au contact de ce qui est naturel et vivant, de voir la vie du bon côté, de vibrer haut pour former une bonne équipe avec la vie, c’est à dire que ce qui se passe dans notre vie soit haut en couleurs aussi.

Dès qu’il se passe des choses désagréables dans notre quotidien, nous pouvons en déduire que nous avons une partie de nous qui souffre, et la soigner devient prioritaire. Ce qui est fou c’est le moment où on réalise ce jeu en équipe avec la vie, que nous voyons de mieux en mieux « les signes », « les coïncidences », « le hasard » et comment ils ne font que refléter notre état d’esprit à un instant T.

Cela peut se résumer à la prise de conscience du pouvoir magique qu’ont tous les êtres humains… tout simplement ! mais est-ce que tout le monde est prêt à utiliser ce pouvoir ? Cette loi d’attraction est présente de toute façon, mais est-ce que nous sommes prêts à ne pas juste la subir, à décider à jouer notre rôle aussi ? à entrer dans la danse ? à demander des choses à la vie ? à prendre soin de nous pour avancer dans la vie ? Une vaste question….

Application à la cosmétique

Au moment de conçevoir ma ligne de cosmétiques, je n’ai pas pu occulté ces enseignements, entendus de plein de sources différentes même si aujourd’hui j’ai voulu vous parler du point de vue de la voie de l’amoureux.

  • C’est pour cela que Heuliad parle d’être actrice de sa vie, d’estime de soi, de décider de se nourrir de qualité en nous, autour de nous et sur nous.
  • C’est pour cela que chaque crème Heuliad raconte une histoire, un état d’esprit et vous inspire un message positif, une façon de nourrir votre esprit d’optimisme (et votre peau aime ca !)
  • C’est pour cela que Heuliad vous invite à sentir, à choisir et à comprendre la crème que vous allez mettre sur votre peau
  • C’est pour cela que Heuliad a choisi des huiles essentielles quantiques, conçues pour exprimer beaucoup beaucoup de vitalité
  • C’est pour cela que Heuliad a choisi la crème pour poser chaque jour sur vous de la vie, de la nature, rien que de la nature, tout ce qui monte votre vibration !
  • C’est pour cela que Heuliad réconcilie tradition et modernité, ingrédients bretons et ingrédients du bout du monde, choisit l’alliance, toujours !
  • C’est pour cela que Heuliad suit le fil des saisons, des émotions et plaide le plaisir comme recette de beauté !

Cette nouvelle donne est nouvelle pour tout le monde, le quantique arrive à grands pas et nous surprend ! c’est un apprentissage assez complexe, qui peut prendre du temps, la seule chose qui fasse avancer, c’est l’amour, la bienveillance, la tolérance, la solidarité, la patience, la joie. Ces mots « cucu » peut-être mais si puissants quand on ose les regarder, les toucher, les vivre !


C’est toute une histoire d’expérimenter cette sagesse !
et la meilleure façon de rencontrer l’amoureux de sa vie, les amis de toujours et autres rencontres inoubliables, c’est bien de prendre soin de soi, d’être curieux des lois de la vie, de s’intéresser aux autres, de goûter aux subtilités et aux choses vraiment essentielles sur cette Terre dont le point commun sera toujours – une histoire d’Amour – , avec un grand A.

Mon souhait pour 2014, c’est que l’Amour soit présent dans vos vies ! Belle Année à vous!

Si vous avez besoin d’un conseil pour choisir vos soins Heuliad

Découvrir les soins Heuliad

Découvrir la voie de l’amoureux

Si vous voulez voir des interventions d’Arouna Lipschitz autour de l’amour !

 

2 commentaires

  1. Marie-France
    janvier 4th, 2014 17:59

    Merci Elise pour cet article très intéressant. Comme toi j’ai cru au prince charmant mais cela c’était il y a fort longtemps. J’ai aussi découvert les travaux d’Arouna Lipsitch et suis en train de me pencher sur le quantique en amour. Je trouve vraiment intéressant le parallélisme que tu établies avec la cosmétique selon toi. J’en profite pour te souhaiter une belle année 2014 riche en inspiration, en créativité et belles avancées et en amour, bien entendu! Je t’embrasse.

    Répondre

    • Elise Le Pallabre
      janvier 5th, 2014 21:11

      Merci beaucoup Marie-france ! le quantique en amour me passionne aussi ! pas qu’en amour d’ailleurs… Très belle année à toi aussi ! au plaisir de te recroiser…

      Répondre

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *