Se bijouter, ô oui ! hover background

déc 16
2011

Se bijouter, se mettre un bijou et se chouchouter….

Je mêle l’envie de se mettre un bijou et le plaisir de se chouchouter avec un bijou qui nous fera du bien au moral !

Bien souvent les bijoux nous sont offerts, donc nous ne les avons pas choisi… ou alors nous en achetons à petits prix sur le marché l’été ou en même temps que ses vêtements pour rehausser un pull  noir :  des breloques jolies, parce que nous trouvons que c’est mieux que rien, même si ce n’est pas vraiment ce que nous avions en tête.
C’est quasiment du jetable, on s’en lasse et elles restent dans la boîte (à bijoux).

Là je vous parle d’un bijou qui vous fait vibrer quand vous le regarder, avec lequel vous sentez belle. Souvent c’est un bijou qui fait parler de lui, les gens qui vous croisent vous en parle… Je ne pense pas à un bijou, chic et cher qui vous crie « même pas en rêve ».  Je pense à un bijou qui a de la valeur à vos yeux : une valeur esthétique, créatrice, qualitative, affective …

J’ai rencontré une créatrice, Charlotte Belaud, et j’ai craqué ! avec un grand bonheur. Elle m’a confectionné un sautoir, rien que pour moi … J’ai évoqué mes goûts : mes couleurs, mes motifs, mes textures. Et Charlotte a fait naître The sautoir parfait à mes yeux.

Il a une harmonie générale qui est gaie, et plein de petits détails à regarder. Je suis heureuse de le porter, c’est précieux à mes yeux qu’il soit fait à la main, que ce soit une créatrice bretonne, près de chez moi qui exprime son talent, que les couleurs soient exactement celles que j’aime, que les tissus soient divers et soyeux.

collier pour terrasens

J’en prends soin et le plaisir sera encore là très longtemps… Il ne plaira pas à tout le monde, mais il me plaît  à moi !

Sagesse du jour : Nourrir son estime de soi, en  s’offrant une création originale …

Du baume au cou en somme !
Pour information : un sautoir 35 €, en double tour : 55 € . Charlotte fait d’autres merveilles, foulards, doudous… : fildefille.blogspot.com

Crédits photos : Charlotte Belaud

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *