Les autres le font tellement mieux que moi ! hover background

avr 12
2012

Cruel et fréquent constat

C’est douloureux, frustrant, agaçant et décourageant ! toutes ces personnes qui réussissent, qui ont des clients, des amis, des fans, qui sont en avance, qui ont eu la même idée que nous, mais avant nous (et tous ceux qui font ce que nous avions en tête, pendant que nous hésitons …) . Sans oublier la culpabilité, parlons-en, celle qui nous fait nous sentir mal et bien seul au milieu d’une foule enthousiaste, ou même parmi quelques amis qui trouvent merveilleusement inspirants ou talentueux ce dernier livre de cuisine, ce concept de magasin, ce changement de métier, cette décoration…

Mais comment font-ils tous ces « modèles de réussite » pour être invités partout en connaissant tout le monde, pour paraître dans des journaux prestigieux, être sur les plateaux télé ?  Et dire que cela pourrait être moi, avec mon idée derrière la tête … mais non c’est évident que non !  ils font cela tellement mieux que moi…. Quelle prétention de ma part de vouloir jouer aussi au jeu de la vie, je n’arriverai jamais à rien !  je n’ai rien à inventer, ni à apporter, tout n’est que répétition, la vie n’a plus de recoin vierge…

Tout cela vous est-il déjà passé par la tête ? moi oui bien sûr ! et cela se soigne rassurons-nous ! Notre ego nous donne du fil à retordre, cela met du piment…

A la manière quantique

Quand une idée nous vient, soit nous avons vu cela ailleurs et on se voit bien le faire aussi, … soit on l’a vu nulle part mais en cherchant sur internet, ou en allumant la télévision, tiens comme par hasard, on vous raconte la belle histoire d’une réussite éclatante avec cette idée ! rares sont ceux qui inventent quelque chose, qui sont les 1ers de chez 1ers à se lancer. Paraît-il même que les inventeurs reconnus ne sont pas si souvent les vrais premiers à avoir inventer, mais qu’importe, parce qu’en fait c’est QUANTIQUE.

Nos cerveaux humains sont comme des émetteurs de radio, ils émettent des ondes et raisonnent avec les ondes similaires à des milliers de kms à la ronde. Quoi ? vous avez des yeux écarquillés, je le devine… En clair quand vous avez une idée, vous allez naturellement être mis en lien avec ceux qui sont sur votre longueur d’onde... Est-ce mieux dit comme cela ? C’est pour cela que quand vous apprenez que vous êtes enceinte, vous voyez des femmes enceintes partout, que quand vous achetez une voiture originale et rouge, vous en voyez d’un coup beaucoup autour de vous, ou qu’un chercheur ayant une idée à New York aura instantanément un concurrent à l’autre bout de la terre. C’est une loi de la vie, de la terre : la loi d’attraction,  au même titre que la gravité, l’idée c’est de jouer avec plutôt que de lutter…

Il est dommage de ne pas se lancer dans un projet parce que d’autres l’ont déjà fait. Il est vain d’attendre l’idée géniale que nous serons le seul être humain à avoir…. En une seule fraction de seconde, nous n’avons plus d’excuses pour ne pas oser réaliser ce qui nous tient à coeur…

talents

On a beau le savoir

Derrière cette peur de ne pas écouter son envie, il y a souvent cet auto-jugement très critique, qui dit que nous ne sommes pas la hauteur. Nous trouvons toujours mieux ce qu’à fait l’autre, sa façon de le dire, de l’écrire. Je sais que si je vous dis mais vous, VOUS le faîtes différemment, à votre façon, que vous avez votre propre style, inimitable par nature. Qu’il y a de la place pour tout le monde, que chacun a son rôle à jouer, que le vrai besoin c’est de vivre auprès de gens passionnés et sincères dans leur métier. Cela vous rassure sur le moment mais plus tard, ce sera de nouveau oublié, le doute reviendra. Même si c’est bon signe d’avoir ce recul sur soi, dans une certaine mesure, il reste bénéfique de douter,  de remettre les choses en question, de bouger les lignes, de ne pas rester aveuglés par ce qui a marché ou pas par le passé. Aujourd’hui c’est aujourd’hui.

Pour sortir de ce cercle vicieux, « j’ai envie, j’en vois plein qui le font, mais je ne me sens pas à la hauteur et je ne vois pas que je ferais de si différent », et bien c’est soit de  :

  • se faire coacher le temps du décollage, avec des personnes qui vous aideront à structurer votre originalité, à regarder autrement vos freins et doutes.
  • soit de se lancer seul, en proposant sans compromis ce que vous avez en tête, exactement ce que vous avez envie de faire, le dire, l’écrire, l’annoncer et vous laissez ainsi entrer la vie (le soleil aussi, il y a des chances ). Ce passage à l’action vous donnera la réponse en LIVE : Avez-vous du plaisir à faire ce que vous faîtes ? les autres, ne serait-ce qu’une ou deux personnes au début sont heureuses de voir votre projet sur pied (en plus de votre maman, et de votre papi ! ), offrez-vous un miroir réel, un ressenti concret.

La loi d’attraction implique que vous allez attirer irrémédiablement dans votre vie ce à quoi vous pensez le plus souvent : quelle chance ! Si vous voyez partout des concurrents, c’est que votre projet, votre envie et vos pensées sont puissantes et que vous avez tout à gagner à choyer ce projet. Les personnes, les lieux, les objets qui se présentent à vous sont des encouragements, des accélérateurs, des souteneurs de moral. Regardez-les, écoutez-les, rencontrez-les, c’est comme cela que vous allez construire pas à pas votre différence, vous trouverez forcément votre touche personnelle, et votre public. Vos concurrents devraient être vos meilleurs amis, pour stimuler votre imagination et pour vous entraider à être différent, efficace et épanouis.

Quand je passe dans une ville que je ne connais pas, j’ai l’oeil pour repérer les instituts de beauté, les spas. Je ne pourrais pas vous dire si il y a une boulangerie, mon oeil  est attiré par les instituts, les spas, aussi les thérapeutes. C’est ainsi, c’est juste un signe que ma vocation est par là, que j’ai à créer autour de ce métier… et Que ma pensée crée ma réalité !

Aimant…

Nos pensées sont un aimant, comme notre être tout entier : à nous de nous concentrer sur ce que nous aimons, ceux que nous aimons aussi, et donnons aux autres ce que nous voudrions reçevoir… puis laissons la vie nous répondre, lâchons-prise sur ce que la vie répond, observons simplement. Pour les choses ou les personnes qui ne nous conviennent plus, remercions-les de la chance qu’ils nous offrent de prendre soin autrement de nos pensées, d’affirmer nos envies, de faire des voeux… pour attirer ce que nous voulons vraiment dans notre présent.

affiche tous canditats en 2012

Vous le faîtes tellement bien, soyez-en fière et partagez-le..

Je vous écris tout cela car j’adore les histoires de personnes qui se découvrent un talent, et qui osent finalement le mettre en scène dans leur vie. Comme une femme qui se découvre des talents de couturière, alors qu’elle est secrétaire depuis 15 ans, et qui se lance à confectionner des chapeaux, mille chapeaux enchanteurs. Chaque personne a du bonheur à partager, et une personne heureuse fait tellement de bien autour d’elle ! Le monde a besoin de bonheur, de gens heureux, de beauté …. et je ne connais pas de projets, de talents venus du coeur, ou du fond de son âme qui ne soient pas bénéfiques pour les autres, ou pour la planète.

Qu’avez-vous trouver de précieux en vous ? J’ai hâte de le découvrir, venez nous raconter vos découvertes ! (ou vos débuts de découverte !)

J’ai retrouvé un texte que j’ai écrit par le passé, un jour plutôt « sans », et je le partage avec vous en guise de point final de cet article :

J’irai au bout de mes rêves

« Tout au bout de mes rêves… là où la raison s’achève
Même si les années qu’on me laisse ne sont minutes et jours.. »

Même si créer une marque de soins, parmi toute l’offre actuelle peut sembler perdu d’avance
Même si je ne sais pas toujours de suite pourquoi je vis certaines péripéties
Même si je fais des erreurs encore et toujours
Même si je me sens seule parfois dans la foule
Même si je n’aurai jamais 100% de clients heureux et fidèles
Même si se faire connaître est un sacré défi

Je travaille pour celles et ceux qui aiment Terrasens
Je travaille pour participer à mon niveau à un monde meilleur, plus respectueux
Je travaille en prenant plaisir à créer, à surprendre, et à aller parfois contre le courant dominant
Je travaille avec l’envie de faire de mon mieux
Je travaille pour faire connaître d’autres créateurs et belles personnes

Je travaille pour oser être qui je suis
Mes crèmes de soins révèlent à mes yeux toute la beauté du monde et par effet effet miroir, toute la beauté en soi…

Mes chers clients je vous remercie de votre confiance, et de votre fidélité
Je compte sur vous pour compter sur moi pour vous offrir des crèmes de soin de la plus haute qualité, de l’écoute sur mesure si vous le désirez, et de l’inspiration pour être bien dans votre peau, être vrai et réaliser vos rêves.

Chaleureusement, Elise Le Pallabre

Crédits photos : imgfave.com

Tags:

9 commentaires

  1. Céline
    avril 12th, 2012 16:14

    De la sincérité, et de l’espoir… magnifique !!! Immense merci et bravo pour cet article Elise !!!

    Répondre

    • Elise
      avril 12th, 2012 16:21

      Céline, merci beaucoup, j’étais en train de lire le vôtre, c’est drôle ! On se marie bien aujourd’hui je trouve : vous parlez de s’offrir le luxe d’être soi, et je parle de tenir le cap… Quel bonheur !

      Répondre

  2. sybille
    avril 12th, 2012 16:39

    La comparaison est utile si elle nous pousse vers le haut…J’aime votre regard rempli d’espoir et d’humilité….Et j’ai envie de rajouter à votre bel article…Oui il y a de la place pour tout le monde sur terre, même si certains aimeraient nous faire croire le contraire…Avoir des rêves pour démarrer, y croire c’est le moteur, les réaliser c’est offrir à soi comme aux autres une jolie vision du monde….Et pour finir, si le quantique et la loi d’attraction permettent aux ondes une synchronicité surprenante et merveilleuse dans nos vies terrestres, tous les chemins mènent à Rome, et on peut aussi faire un tour sur la lune 😉 Belle fin d’après-midi

    Répondre

    • Elise
      avril 12th, 2012 18:21

      Que c’est bien dit ! et je dis oui pour la lune, d’ailleurs j’y suis là… A bientôt, revenez quand vous voulez nous dire de si belles choses !

      Répondre

  3. PINEAU Chantal
    avril 12th, 2012 20:12

    Pourquoi toujours garder les pieds sur terre ? un petit peu dans la lune, pourquoi pas ? Après de longues années à rêver d’écrire, occupée par les incontournables priorités de la vie, d’autres j’ai décidé il y a peu de m’offrir mon rêve « écrire ! ». J’ai hésité, je me sentais toute petite et peu crédible mais l’envie plus forte que l’hésitation ma projeté dans mon blog et maintenant j’y suis très bien et les idées me viennent au gré de mes envies et selon l’air du temps. Comme quoi, il suffit d’un peu de courage et de bea

    Répondre

  4. PINEAU Chantal
    avril 12th, 2012 20:28

    Bonjour !

    Pourquoi toujours garder les pieds sur terre ? un petit peu dans la lune, pourquoi pas ? Après de longues années à rêver d’écrire, occupée par les incontournables priorités de la vie, j’ai décidé il y a peu de m’offrir mon rêve « écrire ! ». J’ai hésité, je me sentais toute petite et peu crédible mais l’envie plus forte que l’hésitation m’a projetée dans mon blog et maintenant j’y rêve avec passion de bien-être. Les idées me viennent selon mon humeur et l’air du temps et ma plume rêveuse s’enhardit. Comme quoi,il suffit d’y croire pour qu’un rêve devienne réalité pour son plus grand bonheur.
    Elise avec Terrasens vous avez réalisé le rêve de notre peau : éclat et beauté !

    Répondre

    • Elise
      avril 13th, 2012 9:22

      Chère Chantal, et si c’était d’avoir les 2 pieds sur terre qui permettaient de regarder la lune, de regarder plus loin, plus haut… Bravo à vous d’avoir osé vous exprimer, cela encourage les autres ! et cela fait du bien … Belle journée ensoleillée à vous et votre peau !

      Répondre

  5. PINEAU Chantal
    avril 13th, 2012 10:17

    L’idéal c’est un peu la tête dans les nuages et les pieds sur terre !
    Bonne journée à vous Elise

    Répondre

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *